D'après certains faits, Elon Musk a perdu sa place de l'homme le plus riche du monde

En essayant de dépasser Jeff Bezos, le patron d'Amazon, Elon Musk voit sa valeur globale plongée. Cependant, il se voit dans une position que le chef de l'Amazone lui a donnée. Il retourne à un niveau où les choses doivent s'accélérer. Le grand investisseur des cryptomonnaies ne s'inquiète pas.

Inversement de position entre les milliardaires

Dans le mois de mars, les milliards d'Élon Musk ont plongé. Il a perdu 27 milliards de temps dans un temps record. Ce fait s'explique par la hausse des rendements relatifs aux obligations. Cette augmentation qui pourrait rendre les dépenses et les emprunts chers, a amené les investisseurs à être dans un état de colère et plusieurs d'entre ces derniers ont opté pour l'inversement de certaines de leur position. Ce qui les amène aussi à abandonner plusieurs titres, notamment les titres technologiques ayant une forte croissance, mais qui sont plus ou moins risqués, à l'exemple de Tesla.
Cependant, la semaine dernière, on note une chute de 11,5 %. Et parce que l'homme à la tête de Tesla détient 18 % des actions de cette même firme, la chute s'est vite exposée et vite ressentie sur sa valeur nette qui a provoqué une baisse brusque et équivalente à la propriété ou fortune nette par James Dyson, le fondateur de Tesla et la 52e personne la plus prospère au monde.

Elon Musk ne se lamente pas de se retrouver en deuxième position mondiale

Le milliardaire ne s'étonne plus de retrouver sa place de premier homme le plus riche du monde diminué d'un rang, c'est-à-dire il s'est vu être le deuxième homme le plus riche au monde. Elon musk a donc actuellement une valeur nette qui s'élève à 157 milliards de dollars, une valeur inférieure à celle de Jeff Bezos, soit 177 milliards de dollars. Néanmoins, le patron de Tesla dépasse Bill Gates en dollars, 3e milliardaire mondial d'après le classement. Elon dépasse ce dernier de 21 milliards de dollars. Par ailleurs, le titre de Tesla est actuellement en montagnes russes.