Fondaction CNS fait des investissements dans des robots à déchets

Nouvellement orientée vers le marché des matières organiques, une entreprise de Trois-Rivières s'est déjà lancée dans la construction d'un robot capable de trier les déchets grâce à l'intelligence artificielle et à l'apprentissage automatique. Il s'agit de Waste Robotics, qui a pu prouver à Fondaction CNS que les déchets et l'intelligence artificielle pouvaient faire bon ménage. Cette dernière y investit alors 5 millions de dollars.

Des robots à multiple fonction

WR a su construire une machine qui maîtrise bien la gestion des déchets. Ces robots sont capables de trier tous les types de déchets, que ce soit les plastiques, les bouteilles, les résidus de construction ou les sacs d'aliments compostables. Cependant, c'est une bonne innovation surtout en cette période de Covid-19. Selon le PDG de l'entreprise de Trois-Rivières, Éric Camirand, trier les matières résiduelles est très manuel et avec la Covid, cela devenait problématique.
Grâce à ses caméras capables d'identifier la composition chimique des matériaux ainsi qu'à son IA, le robot de WR apprend en travaillant pour devenir plus performant, c'est-à-dire pendant chaque exercice, il acquière d'intelligence artificielle.
Les robots facilitent aussi le compostage. En effet, dans les pays comme la France, ces robots de WR séparent avec simplicité les sacs de compost des déchets. D'après M. Camirand, les robots remplacera les travailleurs qui utilisent plus leurs mains dans les entreprises et qui sont exposés à des problèmes de sécurité et de santé.

Waste Ribotics développe son offre de service grâce à l'investissement de Fondaction

Les machines de déchets de Waste Robotics sont assemblées à son usine de Trois-Rivières. Il génère chaque année des revenus de 3 millions de dollars et est sur une pente qui lui permettra de devenir plus rentable. L'investissement de Fondaction dans les robots de WR ne sera donc pas en vain. Il va permettre à Waste Robotics d'agrandir son offre de service. Les clients ne sont pas obligés à acheter les robots, mais ils pourront confier un contrat de service à l'entreprise, d'une durée d'au moins deux ans. Ainsi, Waste Robotics fournira ses robots au client.