La grande séduction de géants investisseurs institutionnels par Inovia Capital

Une firme québécoise très précise dans ses actions. Inovia Capital vient de lancer 450 millions de dollars, un nouveau fonds pour attirer les acteurs québécois solides comme le Fonds de Solidarité FTQ, la Caisse de dépôt et placement du Québec et l'Investissement Québec.

Un deuxième fonds de croissance misé sur diverses entreprises technologiques

Ce nouveau fonds de croissance de 450 millions de dollars lancé par la géante Inovia fait une mise sur des entreprises technologiques qui œuvrent principalement dans les le secteur de la santé, du commerce, des services financiers ainsi que les activités de voyage au Canada, en Europe et aux États-Unis. De son côté, la caisse n'a pas hésité à miser 75 millions de dollars.
D'après le communiqué de la première vice-présidente et chef de placement Québécois et de l'investissement durable, Kim Thomassin indique que la CDPQ n'est pas indifférente. Elle est heureuse de respecter et de poursuivre son meilleur engagement de longue date chez ce grand gestionnaire. De plus, CDPQ veut vraiment assurer la croissance et le développement des entreprises technologiques compétitives et fortes.
Mme Thomassin croit aussi que, investir dans Inovia est aussi une source importante pour la CDPQ comme le cas avec AlayaCare, LightSpeed, Hopper et AppDirect. Pour le Fonds FTQ, Investissement Quebec a fait un investissement de 40 millions de dollars contre 26,25 millions de dollars US.

Plusieurs d'autres chefs très enthousiasmés

Il s'agit premièrement de Guy LeBlanc, président et directeur général d'Investissement Québec. Il est fier de participer à la capitalisation de ce nouveau investissement de Inovia Capital. Pour lui, c'est un important levier de croissance économique qui favorisera les projets de commercialisation et de croissance des entreprises novatrices. Ceci leur permettra, au cours des prochaines années, à bénéficier de l'appui d'une équipe de premier plan. Inovia avait lancé deux ans passés un premier fonds de soutien et de croissance d'une valeur de 400 millions de dollars. L'associé Patrick Pichette d'Inovia Capital indique que le développement technologique est très important dans cette génération.