En 2018, il y a des impôts et taxes qui diminuent (impôt sur les sociétés, ISF, etc.) et d’autres qui augmentent ; ce qui est notamment le cas de la CSG et de la taxe carbone, laquelle aboutit corrélativement à la hausse des tarifs de la plupart des taxes intérieures sur la consommation d’énergies (essence, gazole, gaz et charbon).

Hausse de 1.7 point de la CSG

Rappelons qu’en dépit de sa dénomination trompeuse et de son mode de prélèvement (par les employeurs pour les salaires), la CSG (cotisation sociale généralisée) est un impôt. Cette nouvelle hausse de 20% porte ses taux à :

• 8,3% pour les pensions de retraite et d’invalidité ;

• 9,2% pour les revenus d’activité ;

• 9,9% pour les revenus du patrimoine.

S’agissant des pensions de retraite et d’invalidité, la hausse de 1,7 point de la CSG n’est pas compensée.

S’agissant des revenus d’activité, la hausse de 1,7 point de la CSG est plus que compensée par la suppression en deux temps des cotisations salariales chômage et maladie (une partie en janvier à hauteur de 2,20% et l’autre en octobre à hauteur de 0.95%, soit un total de 3,15%) ; du moins pour les salariés du privé et pour une partie des indépendants (ceux percevant moins de 4.000 € par mois). Pour les autres indépendants et les fonctionnaires, l’opération s’avère en revanche totalement neutre.

S’agissant des revenus du patrimoine, il convient de distinguer les revenus mobiliers des revenus immobiliers.

Une partie des contribuables percevant des revenus mobiliers (dividendes, intérêts, plus-values) ne subiront pas la hausse de la CSG en raison de l’instauration du prélèvement forfaitaire unique (flat tax) au taux global de 30% (17,2% de prélèvements sociaux qui comprennent la hausse de la CSG à 9,9% et 12,8% d’impôt sur le revenu).

En revanche, les contribuables percevant des revenus immobiliers (loyers ou plus-values immobilières) subiront tous la hausse de 1.7 point de la CSG.

Hausse du taux de la taxe sur les métaux précieux de 10% à 11%

Cette hausse s’applique à l’or, à la platine, à l’argent, aux débris de métaux précieux et aux monnaies postérieures à 1800. Les bijoux, objets d’art, de collection ou d’antiquité restent, quant à eux, taxés au taux de 6%.

Hausse des droits sur le tabac

Tous les types de tabac (cigarettes, cigares, cigarillos, etc.) sont concernés par la hausse à compter du 1er mars 2017. Le paquet de cigarettes augmentera de 1 €.

Hausse du tarif de la taxe sur les véhicules les plus polluants 

L’application du nouveau tarif aboutit à une augmentation modérée de la taxe pour les véhicules d’une puissance fiscale supérieure à 12 CV (+ 200 €) et à une très forte augmentation pour ceux dont la puissance fiscale est supérieure à 15 CV (+ 900 €).

Hausse de la taxe carbone

Le tarif de la taxe carbone passe à 44,60 € en 2018, ce qui représente une hausse de 46%. Cette hausse conduit corrélativement à une hausse des tarifs de l’ensemble des taxes intérieures de consommation :

• la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques) ;

• la TICC (taxe intérieure de consommation sur le charbon) ;

• la TICGN (taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel).

Seule la CSPE (qui concerne l’électricité) n’est pas impactée.

D’où les hausses de prix importantes constatées par les consommateurs d’essence, de gazole, de gaz et de charbon depuis le 1er janvier 2018.

Revalorisation des bases forfaitaires utilisées pour le calcul de la taxe d’aménagement rebaptisée taxe « abri de jardin »

Hausse de 1,64% des tarifs de la taxe sur les bureaux et de la taxe sur les surfaces de stationnement

 

copy-copy-hausse-des-impots-sur-le-capital (2)

Tags:
0 shares